noomoon-journal-portrait-001-min

À LA RENCONTRE DU DESIGNER DU LABB…

BENJAMIN HUBERT,
CRÉATEUR D’EXPÉRIENCES

À 32 ans, le Britannique, designer de génie du LABB, est déjà à la tête d’une équipe de quinze designers. Et a déjà eu la maturité de renoncer à son agence éponyme pour mieux se repositionner. Le studio Layer est né il y a à peine un an, et avec lui une approche du design plus favorable à la société, plus utile, durable et écologique. Incursion dans le monde de Benjamin Hubert, trublion des codes. Il n’y a pas de hasard. Si le Groupe Brasport a approché Benjamin Hubert pour donner forme à son projet the LABB, c’est qu’il était le plus à même de remplir le cahier des charges fonctionnel, stylistique et holistique du bracelet nouvelle génération. Sur le papier, l’esthète impressionne : Design of the year (British Design awards 2010), Best Product (100% design/Blueprint awards 2009), Homes and Gardens Young designer Year et EDIDA International Young Designer of the Year (2010).

noomoon-journal-portrait-004-min
noomoon-journal-portrait-002-min

Dans l’exercice il est tout aussi redoutable. Produit d’avant-garde? Check! Identité visuelle forte? Check! Qualité, sécurité, esthétique, intelligence, durabilité, etc.? Check, check, check et re-check! L’artiste a su allier forme et fonction dans un bracelet de xx par xx, et seulement xx millimètres de haut. Tout s’est joué au microscope, où l’on compte en décimillimètres. Mais pour le fondateur de l’agence Layer, le défi n’était pas dans la réalisation technique, ça, il connaît. La stimulation pour lui était ailleurs. « De la qualité du packaging, de l’expérience d’achat, du déballage à comment l’on peut recycler son utilisation, c’est là que réside le challenge. Tout doit être expérience, mais pas au détriment du monde dans lequel on vit » déclare Benjamin. Et de rajouter : « L’agence cherche à créer des objets intemporels qui ne répondent ni aux tendances ni à la mode, mais qui s’inspire de nos vies, de son évolution ultrarapide. À nous d’utiliser le design pour y répondre de manière durable, éthique, sociale et environnementale ».

SUPERPOSITIONS

Pour Benjamin, un projet c’est un ensemble de superpositions: problématiques, solutions, valeurs, matériaux, usages, etc. Il s’agit alors de travailler le concept dans sa pluralité,comme un ensemble de couches. Cette approche du design, Benjamin la revendique à tel point qu’il repositionne son agence éponyme, il y a cinq ans, pour créer Layer. Depuis, il remet en cause les codes inhérents au design. Il renonce à la création de mobilier pour ne pas ajouter ses objets aux 6’500 nouveautés qui sont présentées chaque année à la foire deMilan. Il valorise son temps autrefois calculé comme « pitchs perdus » pour l’offrir à des organismes caritatifs. Et maintenant voilà qu’il a recourt à « crowdspeaking » pour faire parler de ses projets, là où les autres cherchent des financements sur les plateformes déjà plus traditionnelles. Cette prise de position revendiquée dans chacune de ses réalisations et de ses actions fait que Noomoon n’a pas hésité à confier à ce trublion révolutionnaire, visionnaire et intègre la réalisation de son projet. #Merci à lui de l’avoir surpassé.

QUICK FACTS

Nom: BENJAMIN HUBERT
Profession: DESIGNER
Nationalité: GB
Lieu de travail: LONDRES

noomoon-journal-portrait-005-min
noomoon-journal-portrait-003-min